Actualités de la recherche en éducation et formation (AREF). Congrès international 2010. Genève.

Commande publique de formation, éléments constitutifs et conditions d’émergence de la professionnalisation.

Entre prescription et souscription (page 204)

Le terme professionnalisation est utilisé pour montrer que les dispositifs qu’il sous-tend articulent logiques du travail et de la formation. Dans la fonction publique territoriale française, cette professionnalisation peut être identifiée au sein de textes et au sein des procédures et des processus, dans les représentations, les discours les actes des professionnels.

Or, la prescription politiquement et socialement attendue de la part de l’État et des partenaires sociaux s’exprime en terme de formation professionnelle tout au long de la vie (FPTLV). Il serait alors fécond d’interroger l’entre deux dans lequel s’opère une transformation entre la FPTLV attendue et la souscription de professionnalisation entendue, comprise, reformulée dans l’appareil formatif.

Dans cette recherche qui débute nous interrogerons les relations entre prescription descendante et prescription montante en formulant l’hypothèse que cette dernière rend compte à la fois d’une réponse à la prescription et à la fois d’éléments du réel de l’activité externe à cette prescription.

Nous étudierons également l’émergence d’une professionnalisation durable et de sa gouvernance dès lors que s’exprime la « Formation professionnelle de l’Homme » en terme de transmission et de responsabilité intergénérationnelle.

Actes (Coordinateurs en W) : https://plone.unige.ch/aref2010/symposiums-longs/coordinateurs-en-w/la-professionnalisation-entre-prescriptions-et-realites.-regards-croises-en-education-et-formation/?searchterm=None

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.