Pour une médiation humaine et sociale (P. Lang, 2020)

Le Département SPGI des Sciences politiques, juridiques et des Études internationales de l’Université de Padoue a organisé en 2018 le colloque international, inter- et pluridisciplinaire intitulé « L’essentiel de la médiation. Vers un consensus sur le concept dans les sciences humaines et sociales »

La pluralité des conceptualisations et la polysémie du terme que l’on repère souvent dans les discours spécialisés sont susceptibles d’entraver l’intercompréhension. Dans un tel scénario, il devenait urgent de reconnaître l’essentiel de la médiation et d’en mettre en lumière les traits conceptuels et linguistiques significatifs, identifiés par des experts.

Le colloque visait donc à développer une réflexion inter- et pluridisciplinaire autour du concept et du terme médiation dans diverses sciences humaines et sociales, notamment en droit, en philosophie, en psychologie, en sciences du langage, en sciences de la communication et en sciences de l’éducation.

A la suite de ce colloque Michele De Gioia et Mario Marcon ont coordonné l’ouvrage « L’essentiel de la médiation » suivant le regard des sciences humaines et sociales, paru récemment chez Peter Lang.

Des scientifiques, experts, professionnels apportent des éclairages par une approche globalement pluridisciplinaire et quelquefois interdisciplinaire, à partir des sciences du langage, sciences de l’information et de la communication, sciences de l’éducation, sociologie, philosophie, droit. Leurs contributions mettent en lumière des traits conceptuels transdisciplinaires faisant consensus, dans le but de parvenir à une caractérisation conceptuelle à la fois transversale et autonome de la médiation. 

Est-ce qu’un linguiste envisage la médiation de la même façon qu’un juriste ou un didacticien ? Est-ce que la médiation cognitive a quelque chose à voir avec la médiation interculturelle et la médiation institutionnelle ? Est-ce que le médiateur culturel, le médiateur social et le médiateur urbain exercent le même travail ?

Lorsque la médiation apparaît dans des textes ou des discours, on saisit sommairement à quoi elle renvoie, d’autant plus que sa définition s’enrichit des connaissances, des compétences, des pratiques et des situations propres aux domaines qui la concernent.

Très heureux d’avoir contribué à cet ouvrage et j’ai eu beaucoup de plaisir à travailler avec Michele De Gioia et Mario Marcon.

Cf. : Masse, M. (2019). « Fonction d’inspection et actes de médiation ». Dans De Gioia, M. Marcon, M. (2019). L’essentiel de la médiation. Le regard des sciences humaines et sociales. Peter Lang.

La stratégie inclusive : pluralité, diversité, durabilité

XXIXème CONFERENCE ANNUELLE DE L’AIMS « TOULOUSE – 2, 3, 4 et 5 juin 2020 APPEL A COMMUNICATIONS

Les profondes mutations de ces dernières décennie,s – démographiques, technologiques, climatiques – ont poussé les organisations à repenser leur rôle dans le développement d’une société plus inclusive. Dès lors, qu’il s’agisse de responsabilité sociale des entreprises, de justice, de conformité réglementaire ou encore de performance économique, l’inclusion est devenue un sujet éminemment stratégique pour les organisations. Ces évolutions appellent donc les sciences de gestion à relever les défis sociétaux contemporains en engageant des dialogues nouveaux, et en imaginant des solutions créatives et collectives surmontant les clivages de nos sociétés. 

L’importance des enjeux auxquels font face nos sociétés, par ailleurs institués en Objectifs de Développement Durable par les Nations Unies, nous amène à choisir un thème général évident pour la conférence de 2020, celui de « la stratégie inclusive : pluralité, diversité, durabilité ». Comment rendre la stratégie plus inclusive, y compris envers les générations futures ? Tant en pratique que dans le milieu académique ? Continuer la lecture de La stratégie inclusive : pluralité, diversité, durabilité

Travailler: pour quoi faire ?

2° Symposium France-Amérique Latine Subjectivité et travail
5° Colloque International TAS – Travail, activité et subjectivité
3° Colloque International de Psychosociologie du Travail
 
UFPB – João Pessoa – Brasil
28 – 30 Octobre 2020
 
Produire, subsister,  exister, révéler, résister, œuvrer, créer, répéter, avoir une place, vivre, être inséré, faire du profit, faire ensemble, se transformer, être reconnu, agir, se sentir utile, transmettre, gagner en liberté, …?

Dans des mondes du travail en profonde mutation, les manières de travailler changent. Et nombre de travaux de recherche portent sur les transformations des organisations du travail, des manières de travailler, des formes d’emploi… Mais ces investigations sur le comment travaille-t-on aujourd’hui ne sont pas dissociables de réflexions et d’analyses sur le pour quoi faire, sur les transformations des finalités du travail et du rapport au travail.

 

En particulier, en Amérique latine, nous vivons aujourd’hui une réalité de démocratie restreinte et la région constitue un laboratoire social dans lequel une nouvelle avancée néolibérale est mise à l’épreuve par des politiques d’ajustement économique, de détérioration de la coexistence démocratique, de violence institutionnelle et de précarisation des expériences professionnelles qui rendent difficile l’élaboration du sens.

 

Le travail n’est déterminé pas seulement ni par le type de technique utilisé, ni par le mode de propriété des moyens de production. Ce sont plutôt ses visées et leur conflictualité qui orientent les modalités du travail, du niveau le plus micro de l’activité à celui des politiques du travail.

Continuer la lecture de Travailler: pour quoi faire ?

L’activité et ses frontières Penser et agir sur les transformations de nos sociétés

Congrès 2020

Continuer la lecture de L’activité et ses frontières Penser et agir sur les transformations de nos sociétés

Le Temps de la prévention : de l’intervention du SSTI à l’intégration par l’entreprise

L’AFISST est heureuse de vous annoncer la 15ème JOURNÉE NATIONALE des IPRP de Services de Santé au Travail, le vendredi 19 Juin 2020, de 9h30 à 16h30, au FIAP Jean Monnet – PARIS 14ème.

Chaque jour, dans les SSTI, les membres des équipes pluridisciplinaires et notamment les IPRP conduisent des actions visant à améliorer les conditions de travail des salariés et à limiter leur exposition aux risques professionnels.
Les retours d’expérience ont montré que l’efficacité d’une démarche de prévention est dépendante de l’implication et de l’engagement des salariés et de l’encadrement. Elle doit être intégrée par l’entreprise.
Pour autant, les pratiques interrogent quant au sens donné aux actions quotidiennes et à leur temporalité, notamment sur l’accompagnement, de l’action initiale – pilotée par le SSTI – à son appropriation et à son intégration dans une culture de prévention propre à l’entreprise :

  • Quelle continuité est assurée suite aux interventions du SSTI? Comment convaincre les entreprises de passer à l’action et de mettre en œuvre les préconisations (argumentation, accompagnement) ?
  • Quels formats d’intervention sont adoptés, des plus classiques aux plus innovants, pour mieux toucher les entreprises ciblées et les rendre actrices le plus en amont possible (du « faire pour » au « faire avec » et au « faire faire ») ?
  • Devons-nous faire évoluer nos pratiques en termes de sensibilisations (intégration d’outils dynamiques…) et comment en faire des actions de prévention efficaces (appropriation et intégration des messages) ?

Grâce aux relations privilégiées entre les entreprises et leurs SSTI, les pratiques doivent amener à pérenniser les actions sur le long terme et inscrire la prévention dans le temps.

La veille de cette journée nationale, jeudi 18 juin, 3 réunions seront organisées par les commissions « Préventeurs », « Ergonomes », et « Responsables de pôle prévention » afin de permettre un échange de pratiques entre pairs.

Bulletin d’inscription (avant le 12 juin 2020) & Conditions généralesd’inscriptions

L’AFISST vous propose d’inscrire vos communications pour la prochaine Journée Nationale des IPRP autour du sujet et des axes que nous avons identifiés. Les communications proposées devront s’appuyer sur des expériences concrètes. Nous veillerons à ce que différents métiers des IPRP soient représentés au cours de la journée.

L’AFISST attend dés maintenant (et avant le 31 janvier), vos communications grâce à ce formulaire : Appel à communication

Lire l’article directement sur notre site internet : https://www.afisst.fr/journee-nationale-19-juin-2020/
N’oubliez pas de réagir et/ou de suivre les discussions liées à cet article sur notre forum : accéder au forum AFISST

 

AFISST
Email : contact@afisst.fr
Site Web : www.afisst.fr