Et si on parlait de prévention primordiale en santé au travail

Les travaux de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont permis  d’identifier six niveaux de prévention des risques : prévention primordiale, prévention primaire/secondaire/tertiaire, prévention quaternaire et prévention fœtale.

On retrouve ici la volonté de garantir le droit à la protection de la santé de chacun et d’assurer la promotion de conditions de vie favorables à la santé.

Ainsi, chaque jour, dans chaque décision managériale, dans chaque instance ou négociation ou dans chaque acte de travail de quelque niveau que ce soit, la SST devrait être présente c’est-à-dire avant que quelque pathologie que ce soit ne soit avérée.

Je ferai l’hypothèse dans ces lignes que ces démarches contribuent à la prévention primordiale en matière de santé au travail au sens du niveau de prévention mobilisé par l’OMS en m’appuyant sur Bonita et al. 2010 (Cf. référence bas de page). Continuer la lecture de Et si on parlait de prévention primordiale en santé au travail

Santé [du] travail, santé [au] travail. Le débat est ouvert !

Au quotidien, dans la presse ou dans le vocabulaire courant on parle de la santé du marché du travail, du marché immobilier, du marché de l’art ou du marché obligataire mais également de la santé du futur, du monde ou encore de l’internet.

Dans l’univers économique et social, le triptyque « Performance, Santé, Travail » est devenu aujourd’hui selon les parties prenantes, une nécessité, un projet et, parfois, un objet de méfiance. Pour ses défenseurs, il s’est métamorphosé en truisme, c’est-à-dire en vérité trop évidente pour devoir être énoncée et encore moins questionnée.

Pourquoi ne pas questionner la santé du travail avant de s’intéresser à celles des femmes et des hommes au travail ? Ces derniers ne sont en quelque sorte que les sous-traitants de ce travail. Ainsi la santé des seconds dépendrait directement de la santé du premier. Continuer la lecture de Santé [du] travail, santé [au] travail. Le débat est ouvert !