Tendances émergentes dans le champ du comportement organisationnel

Revue Internationale de Psychosociologie et de Gestion des Comportements Organisationnels (RIPCO)

Objectif de la journée d’étude organisée à ICN Business School CNIT- La Défense, Paris

L’édition 2019 de la journée d’étude s’intéresse aux tendances émergentes dans le champ de recherche du comportement organisationnel.

Sont tout particulièrement attendues les propositions de communications sur les neurosciences, le management humaniste, l’intelligence émotionnelle, l’intelligence artificielle, le temps. Cette liste de tendances émergentes n’est pas exclusive et d’autres pistes peuvent être explorées. Des recherches qui défrichent ces thématiques émergentes sont donc attendues, sans pour autant faire de concession à la rigueur scientifique, afin de faire progresser la connaissance dans le champ du comportement organisationnel.

Cette journée d’étude sera aussi l’occasion de célébrer les 25 ans de la RIPCO, à travers une cérémonie qui récompensera les articles qui ont eu le plus d’impact auprès de la communauté scientifique depuis l’origine de la revue et qui seront réédités dans le cadre d’un numéro spécial.

Pour accéder à l’appel : http://www.ripco-online.com/admin/eventFiles/Ripco_RD_2019_FR.pdf Continuer la lecture de Tendances émergentes dans le champ du comportement organisationnel

Prévention des RPS et fonction publique française. De l’accord-cadre de 2013 à un plan santé travail ?

L’accord du 20 novembre 2009 relatif à la santé et la sécurité au
travail pour les trois versants de la fonction publique a été suivi
par un autre accord majoritaire : le protocole d’accord du 22
octobre 2013 relatif à la prévention des risques psychosociaux
(RPS). Leurs préambules se sont fixés deux grands dessins :
favoriser le bien-être des personnes humaines tout au long de leur
vie professionnelle et développer une véritable culture de la Santé
Sécurité au Travail (SST).
L’accord de 2013 constitue un socle entre les parties prenantes
qui peuvent évaluer leur situation, leurs actions, leurs projets à
l’aune de ce qu’ils ont déjà engagé et de ce qui leur reste à faire
au regard des préconisations de l’accord. In fine, elles auront, de
façon systématique, à introduire une question dans leurs
réflexions et leurs actions : quel impact ont les décisions à prendre
sur le résultat du travail, sur le collectif, sur la santé des individus
pour ouvrir la porte à un questionnement sur le travail réel et son
organisation ? Il s’agit de la première mise en oeuvre d’un
véritable système de management intégrés/intégrant la SST.
Quelle pourrait-être la suite de ce processus ? Pourquoi pas un
plan santé travail-cadre décliné ensuite dans les trois versants de
la fonction publique ?

Pour lire la suite : Les cahiers des RPS N° 29 Juin 2017.  http://www.cateis.fr/cahiers_rps/archives.php